Brigade d’appui au combat du Canada

Liens connexes

Qui nous sommes

La Brigade d’appui au combat du Canada (BACC) est le centre d’excellence de l’Armée canadienne pour le renseignement, la surveillance et la reconnaissance, la guerre électronique et les opérations d’information.

La brigade, formée en avril 2018, est responsable de l’instruction, de l’état de préparation et de la synchronisation des capacités d’appui au combat déployables afin de répondre aux objectifs de défense du Canada dans tous les types d’opérations.

Ce que nous faisons

La BACC est une équipe mixte constituée de militaires de la Force régulière et de la Réserve, appuyée par des civils, qui effectue son travail aux côtés de collègues de l’ensemble du gouvernement, d’organismes non gouvernementaux et de partenaires de la coalition pour soutenir les missions des Forces armées canadiennes.

Formations et unités

Force opérationnelle des activités d’influence
Régiment du renseignement de l’Armée canadienne
4e Régiment d’artillerie (Appui général)
4e Régiment d’appui du génie
21e Régiment de guerre électronique

Équipement

Pour de plus amples renseignements sur les véhicules et les armes utilisés par l’Armée canadienne, visitez notre page consacrée à l’équipement.

Équipe de commandement

  • Commandant - Colonel J.M.A. LaFortune, CD
  • Sergent-major de brigade - Adjudant‑chef J.M. Smith, MMM, CD

Communiquez avec nous

Brigade d’appui au combat du Canada - Affaires publiques
Téléphone : 613-541-5010
Courriel : Dave.Bowen@forces.gc.ca 

Nouvelles

Le Lcol Taylor, en compagnie d’équipes COCIM et OPSPSY de la Cie Charles et d’interprètes.

Formée pour diriger

Antigonish (Nouvelle-Écosse) — Le lieutenant-colonel Eleanor Taylor n’a jamais prévu devenir pionnière. Ce qu’elle voulait, comme élève de la onzième année en 1994, était de trouver une carrière intéressante. Lorsqu’elle est tombée par hasard sur une brochure du Collège militaire royal dans le bureau de son conseiller en orientation au secondaire, elle a entamé son parcours pour devenir pionnière au sein de l’Armée canadienne (AC).
Le 12 mars 2020

Marjorie Whitcomb (née Horsnell)

Célébration du service d’une infirmière militaire

Saint John (Nouveau-Brunswick) — La Journée internationale des femmes est l’occasion de mettre en lumière les contributions de nombreuses Canadiennes qui ont servi leur pays, comme Marjorie Whitcomb (née Horsnell). Poussée par son goût de l’aventure, Marjorie s’est enrôlée dans le Corps de santé royal de l’Armée canadienne à titre d’infirmière militaire en 1949, à l’âge de 23 ans.
Le 9 mars 2020

Portrait du bombardier Jenny Wildman

Une militaire de Petawawa figure dans une exposition à Vimy

Oromocto, Nouveau-Brunswick — Lorsqu’on a demandé au caporal Geneviève Lapointe, une technicienne en imagerie de l’Armée canadienne, de photographier 40 nouveaux diplômés d’un cours d’artillerie en juillet dernier, on s’attendait uniquement à obtenir une photo de groupe.
Le 25 février 2020

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

La Brigade d’appui au combat du Canada est issue du Groupe des éléments habilitants de l’Armée canadienne (GEHAC) en avril 2014. Bien que nombre des éléments habilitants du combat existaient de façon indépendante avant la campagne en Afghanistan, c’est l’expérience de ce conflit a fait ressortir l’incidence opérationnelle de la synchronisation et de l’intégration des effets dans l’ensemble du domaine des opérations d’information. Le Groupe des éléments habilitants de l’Armée canadienne a été créé pour institutionnaliser les leçons retenues dans l’ensemble de l’Armée canadienne.

Formée à l’origine comme partie du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne, la Brigade d’appui au combat du Canada a été transférée au commandement de la 5e Division du Canada pour refléter le soutien opérationnel soutenu de la brigade.

Date de modification :