Des soldats jouent au hockey pour appuyer les rangers canadiens du nord de l’Ontario

Article / Le 9 janvier 2017 / Numéro de projet : c-ar-170109-hockey-rangers

Huit équipes de soldats du Sud de l’Ontario ont célébré le Nouvel An en participant à un tournoi de hockey à Toronto afin d’exprimer leur soutien et appréciation pour les Rangers canadiens du Nord de l’Ontario.

Les joueurs étaient des réservistes de l’Armée du 32e Groupe-brigade du Canada, qui compte 2 400 soldats à temps partiel dans 12 unités du Sud de l’Ontario et qui a son quartier général à Toronto. Ce tournoi a duré toute la journée à l’Université York et a été remporté par une équipe du Queen’s Own Rifles of Canada.

« Le tournoi a pour but de permettre aux soldats de profiter du principal passe-temps canadien en célébrant le Nouvel An en jouant au hockey, en plus de faire mieux connaître les Rangers canadiens du 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens et de recueillir des fonds pour eux », a déclaré le colonel Dwayne Hobbs, chef d'état-major adjoint pour la 4e Division du Canada, qui commande l’Armée en Ontario.

« D’une certaine façon, il s’agit pour les soldats de la 4e Division du Canada, qui compte beaucoup sur le 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens, de reconnaître le soutien qu’ils reçoivent des Rangers quand ils effectuent des opérations nationales dans le Nord ou quand ils s’entrainent en Ontario. »

Il y a 630 Rangers canadiens, qui sont des réservistes à temps partiel, dans 23 collectivités éloignées et isolées des Premières nations dans le Grand Nord de l’Ontario. Vingt d’entre elles n’ont pas d’accès routier toute l’année. Les Rangers sauvent des vies dans les missions de recherche et sauvetage et les évacuations réalisées durant les feux de forêt, les inondations printanières et les autres urgences dans le Nord.

« Le travail des Rangers constitue une si grande partie de ce que l’Armée accomplit en Ontario et le tournoi est une façon de les remercier », a déclaré le colonel Hobbs.

« La Fondation des Rangers a fait don du trophée, a-t-il déclaré. La Fondation a pour mission de mieux faire connaître le 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens et de recueillir des fonds afin d’appuyer les Rangers pendant qu’ils servent leurs collectivités du Nord de l’Ontario. »

La Fondation, dont le siège social se trouve à Toronto, fournit une gamme de mesures de soutien aux Rangers du Nord de l’Ontario. Elle appuie également les Rangers juniors canadiens, un programme à l’intention des garçons et filles autochtones âgés de 12 à 18 ans de vingt Premières nations du Nord de l’Ontario.

« Il s’agit du troisième tournoi annuel de la Coupe de la Fondation des Rangers, a déclaré le colonel Hobbs. Nous envisageons d’agrandir le tournoi dans l’avenir afin d’inclure les unités militaires de l’ensemble de la province ainsi que les premiers intervenants. »

Le nombre croissant de soldats du Sud qui appuient le tournoi est impressionnant, a déclaré le lieutenant-Colonel Matthew Richardson, commandant du 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens.

En février 2016, 900 soldats du Sud ont participé à un exercice hivernal majeur dans 13 collectivités des Premières Nations du Nord de l’Ontario, durant lequel ils ont appris des techniques de survie en hiver enseignées par 100 Rangers canadiens.

« Cela a fait une forte impression sur les soldats du Sud, a déclaré le colonel Richardson. La plupart d’entre eux n’avaient jamais rencontré de Ranger auparavant et très peu d’entre eux avaient visité le Grand Nord. Ils ont été impressionnés par les compétences en survie des Rangers et leurs antécédents remarquables de service au sein de leurs collectivités dans les cas d’urgence.

« Nous verrons peut-être un jour une équipe de hockey des Rangers qui participera à un tournoi. Cela serait remarquable. Les Rangers sont des joueurs solides. Ils seraient difficiles à battre. »

Par le sergent Peter Moon, Ranger des Affaires publiques du 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens.

Date de modification :