Imjin Classic 2019 : un match palpitant dont l’issue s’est décidée dans les dernières secondes de la prolongation

Galerie d'images

Article / Le 29 octobre 2019 / Numéro de projet : 19-0151

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par Denis Armstrong, Affaires publiques de l’Armée

Ottawa (Ontario) — Le match de hockey Imjin Classic 2019 n’a contribué en rien à faire diminuer la rivalité entre deux des meilleures équipes de hockey de l’Armée canadienne : celle du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (PPCLI) et celle du Royal 22e Régiment (R22eR).

La victoire était à la portée des deux rivaux lors de ce match de hockey annuel. L’équipe négligée, le Princess Patricia’s, a joué avec intensité et a évité la séance de tirs de barrage redoutée en marquant dans les dernières secondes de la prolongation pour ainsi remporter un match serré et enlevant par le pointage de 6 à 5. Ce 7e match de hockey annuel Imjin Classic a eu lieu le samedi 26 octobre, sur la patinoire de la Place TD, à Ottawa.

Avant le match, le R22eR, aussi connu officieusement sous le nom de « Van Doos », était l’équipe favorite, car elle avait remporté la victoire en 2018 et en 2017. Le PPCLI a rapidement inversé les rôles en marquant les deux premiers buts. Bien que les Van Doos soient parvenus à créer l’égalité et à forcer la tenue de la prolongation, le PPCLI remporté le match et a maintenant le droit de pavoiser jusqu’à l’an prochain.

Après le match, le lieutenant-général Wayne Eyre, commandant de l’Armée canadienne, a affirmé que le niveau de jeu était impressionnant étant donné que de nombreux participants n’avaient jamais joué ensemble auparavant.

Organisé par l’Armée canadienne et l’ambassade de la République de Corée, le match de hockey annuel Imjin Classic rend hommage aux sacrifices et à l’esprit de corps des troupes canadiennes qui ont combattu durant la guerre de Corée. Le match Imjin Classic tire son origine d’un match de championnat joué en Corée, en 1952, entre le R22eR et le PPCLI sur la surface gelée de la rivière Imjin à l’occasion d’une pause dans les combats.

Lors de la réception qui a suivi le match, le lieutenant-général Eyre, qui a auparavant occupé le poste de commandant adjoint du Commandement des Nations Unies en Corée, a reçu la médaille Guksun de l’Ordre présidentiel du mérite national en matière de sécurité des mains du commandant adjoint du Commandement des Forces interarmées, le général Byung Hyuk Choi. Cette distinction est accordée pour souligner des « services méritoires exceptionnels dans l’intérêt de la sécurité nationale ».

Parmi les dignitaires présents à la réception, il y avait l’ambassadeur de la République de Corée, Son Excellence M. Maeng-ho Shin; le sénateur Yonah Martin; l’attaché de défense de la Corée du Sud, le colonel Keunsik Moon; le président de l’Association des anciens combattants de la Corée, M. Bill Black; ainsi que des militaires qui ont participé au match original, en 1952, notamment Claude Charland, du R22eR.

D’autres personnes étaient également présentes à cette cérémonie, notamment le colonel régimentaire du R22eR, le lieutenant-général (à la retraite) Marc Caron; le militaire en service le plus élevé en grade du R22eR, le major-général Hercule Gosselin; le colonel régimentaire du PPCLI, le brigadier-général (à la retraite) Vincent Kennedy; le militaire en service le plus élevé en grade du PPCLI, le major-général Peter Dawe; et le colonel honoraire de l’Armée canadienne, le colonel Paul Hindo.

Avant le match et entre les périodes, les spectateurs ont eu droit à des prestations de musique traditionnelle de la Corée interprétées par Ottafae et à des chorégraphies de K-Pop interprétées par Salje.

La rivalité va reprendre lors du prochain match de hockey Imjin Classic, à l’automne 2020.

Date de modification :