Instruction en vue du succès : la 4e Division du Canada en Lettonie

Article / Le 19 février 2021 / Numéro de projet : 2021-0006

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par le Ltv Alicia Morris, officier des affaires publiques, 4e Division du Canada

Camp Adazi (Lettonie) — Alors que le monde continue d’être aux prises avec la COVID-19, les Forces armées canadiennes (FAC) poursuivent leurs responsabilités envers les nations partenaires dans le cadre de l’Opération REASSURANCE (Op REASSURANCE). 

Dans le cadre de l’Op REASSURANCE, les troupes terrestres canadiennes sont à la tête d’un groupement tactique de présence avancée renforcée (GT PAR) en Lettonie, dans le cadre des mesures actuelles d’assurance et de dissuasion dirigées par l’OTAN dans la région.

Une nouvelle rotation de soldats de la 4e Division du Canada (4 Div CA) en Ontario est prête à se joindre à la mission en mars 2021. Ils sont responsables de la conception et de la prestation de l’instruction pour confirmer que la Lettonie et ses alliés du GT PAR sont pleinement intégrés et en mesure de travailler ensemble harmonieusement.

Bien que de faire tout ça en toute sécurité dans un contexte de COVID présente des défis, les membres de la 4 Div ont déjà montré que c’est possible.

Du 12 septembre au 5 octobre 2020, près de Riga, la capitale de la Lettonie, un groupe de 70 personnes ont donné avec succès l’instruction aux alliés de l’Albanie, de la République tchèque, de l’Italie, du Monténégro, de la Pologne, de la Slovaquie, de la Slovénie et de l’Espagne.

En tant que pays-cadre, le Canada est à la tête de toutes les exigences de soutien de la PAR en Lettonie et était responsable de concevoir l’instruction conjointement aux forces armées nationales lettones.

À ce titre, les FAC et l’Armée canadienne devaient s’assurer que des considérations comme les exigences en personnel et le soutien logistiques sont élaborées bien à l’avance, y compris les mesures appropriées de protection de la santé contre la COVID-19.

« Le personnel des neuf pays qui composent le groupement tactique devait être mis en isolement dans leur pays avant leur déploiement ou dans une installation spécialisée à leur arrivée au Camp Adazi », explique le lieutenant-colonel Anna Grodecki, médecin-chef de la Force opérationnelle en Lettonie. « Les mêmes règles strictes s’appliquent aux soldats provenant de l’extérieur de la Lettonie qui se joignent à nous. »

L’adoption de pratiques exemplaires en santé publique est essentielle pour assurer la disponibilité opérationnelle, car le groupement tactique doit être en mesure de poursuivre les opérations en cours et être prêt à surmonter les difficultés qu’ils pourraient rencontrer, » ajoute-t-elle.

Après des semaines à apprendre à travailler ensemble, le GT PAR a réussi l’intégration complète de la brigade d’infanterie mécanisée de la Lettonie.

« Je suis extrêmement fier de la préparation et des efforts qui ont été déployés pour assurer la réussite », annonce le brigadier-général Conrad Mialkowski, commandant de la 4 Div CA. « Tous les efforts ont été mis à contribution pour se conformer aux exigences en matière de sécurité et pour assurer l’interopérabilité multinationale et l’efficacité au combat dans l’Europe de l’Est. »

Date de modification :