Les sapeurs mettent leurs compétences au service du nettoyage des tempêtes de verglas

Article / Le 9 mai 2017 / Numéro de projet : e-ar-17-05-09-sappers-op-lentus

Par le lieutenant Matthew Clancey, 4e Régiment d’appui du génie

Forces armées canadiennes (FAC) répond aux urgences nationales comme les inondations sous la bannière de l'opération Lentus (Op Lentus) et les événements sont numérotés de manière séquentielle. L'actuel est Op LENTUS 17-03. Sous la direction de la Sécurité publique du Canada, l'organisme fédéral responsable de ces événements, le personnel de la FAC sont toujours prêts à offrir une aide pour faire face aux catastrophes naturelles.

Le 25 janvier 2017, une tempête de verglas destructive s’est abattue sur la péninsule acadienne dans le Nord du Nouveau-Brunswick. La tempête a endommagé ou détruit plus de 400 poteaux d’électricité, privant ainsi plus de 22 000 citoyens de courant. 

Le 29 janvier, comme la situation ne s’était pas beaucoup améliorée, la province du Nouveau‑Brunswick a demandé le soutien du gouvernement du Canada, à savoir du personnel et de l’équipement des FAC.

Le 30 janvier 2017 dès l’aube, le gros des troupes, dirigé par des membres du Génie de combat, communément appelés « sapeurs », du 4e Régiment d’appui du génie (4 RAG) se déplaçait en véhicule dans les villes affectées pour rassurer la population locale. À la fin de la journée, 200 membres de la Compagnie Vanguard (Cie Vanguard) de l’Unité d’intervention immédiate (UII) de la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique (FOIA) se trouvaient déjà dans la ville de Lamèque, prêts à appuyer les opérations de secours d’urgence.

L’UII dirige les remplaçants au Canada atlantique entre le 4e Régiment d’artillerie (Appui général) [4 Régt (AG)] et le 4 RAG, tous deux basés à la Base de soutien de la 5e Division du Canada (BS 5 Div CA) Gagetown. Lorsque la tempête de verglas est survenue en janvier, le 4 Régt (AG) était responsable et il a déployé la majeure partie des effectifs de la Cie Vanguard. La demande a été présentée par le 4 Regt (AG) au commandant du 4 RAG pour fournir un élément de la taille d’une troupe afin d’avoir des capacités propres au génie sur le terrain.

Cette troupe mixte a été générée à partir du 42e Escadron de construction horizontale avec le soutien de l’ensemble du régiment, notamment d’un quartier général, d’un détachement de reconnaissance renforcée, de deux sections de campagne, d’une section d’équipement lourd, d’une équipe mobile de réparation (EMR) intégrale (MRT) fournie par le 48e Escadron de service de soutien. Subséquemment, le 4 RAG a déployé une Équipe de soutien géospatial (ESG) avec deux techniciens en géomatique et des officiers supplémentaires pour renforcer le quartier général de la Cie Vanguard. Au total, la troupe mixte comptait 38 membres du personnel et 32 véhicules.

La troupe mixte est demeurée sur le terrain afin d’offrir du soutien propre au génie et du soutien général tout au long de l’opération jusqu’à la fin, soit le 6 février 2017. Plus précisément, les sapeurs de combat ont fourni trois capacités uniques à la Cie Vanguard. La première a été son détachement de reconnaissance renforcée. Grâce à la présence de deux sous-officiers supérieurs et de quatre militaires subalternes, le détachement a pu se diviser en deux équipes et surveiller toutes les routes principales et secondaires de la zone d’opérations.

Au total, ils ont parcouru plus de 1600 km de confirmation d’itinéraire pour consigner les obstacles sur le terrain, les lignes et les poteaux électriques tombés et ils ont communiqué avec les centres communautaires locaux afin de pouvoir entrer en contact avec les gens qui avaient le plus besoin d’aide. Leurs données ont été remises au Quartier général de la Compagnie, ce qui a été crucial à la planification des tâches subséquentes.

« Sommes toute, les sapeurs ont fait ce que les sapeurs font de mieux : travailler dur. Avec leurs scies mécaniques, leurs véhicules blindés légers intégraux et le soutien des équipements lourds. Les sections de campagne se sont attelées au travail pour enlever les obstacles sur les routes, retirer les risques qui empêcheraient l’accès aux maisons pour les véhicules d’urgence, collaborer avec Énergie Nouveau-Brunswick (N.-B.) pour retirer les poteaux et les câbles endommagés et faire du porte-à-porte pour remettre de l’eau et du bois de chauffage à ceux qui en avaient besoin », a déclaré le lieutenant Matt Clancy, commandant du Contingent du 4 RAG pour l’Op LENTUS 17-01.

Dernièrement, les ressources de la GTS ont permis à la Vanguard de créer et d’imprimer leurs propres produits géospatiaux, notamment de l’imagerie aérienne pour la zone de liaison pour le premier ministre, des calques des pannes d’électricité et des cartes topographiques pour les troupes sur le terrain.

Tout au long de l’OP LENTUS 17-01, la force opérationnelle a fait du porte-à-porte dans plus de 5 400 maisons, elle a livré 34 chargements de camion de bois de chauffage, elle a appuyé les opérations de dégagement d’Énergie N.-B. et elle a procuré la tranquillité d’esprit aux citoyens les plus touchés dans la péninsule acadienne, dont certains sont restés 10 jours sans électricité. Les sapeurs et les officiers du 4 RAG ont joué un rôle considérable dans les opérations de la Cie Vanguard et ils sont très fiers de ce qu’ils ont accompli.

CHIMO!

Date de modification :