Média

Le Lcol Taylor, en compagnie d’équipes COCIM et OPSPSY de la Cie Charles et d’interprètes.

Formée pour diriger

Antigonish (Nouvelle-Écosse) — Le lieutenant-colonel Eleanor Taylor n’a jamais prévu devenir pionnière. Ce qu’elle voulait, comme élève de la onzième année en 1994, était de trouver une carrière intéressante. Lorsqu’elle est tombée par hasard sur une brochure du Collège militaire royal dans le bureau de son conseiller en orientation au secondaire, elle a entamé son parcours pour devenir pionnière au sein de l’Armée canadienne (AC).

Marjorie Whitcomb (née Horsnell)

Célébration du service d’une infirmière militaire

Saint John (Nouveau-Brunswick) — La Journée internationale des femmes est l’occasion de mettre en lumière les contributions de nombreuses Canadiennes qui ont servi leur pays, comme Marjorie Whitcomb (née Horsnell). Poussée par son goût de l’aventure, Marjorie s’est enrôlée dans le Corps de santé royal de l’Armée canadienne à titre d’infirmière militaire en 1949, à l’âge de 23 ans.

Un membre des Forces armées canadiennes portant le dessin de camouflage

Le Canada trouve le « juste équilibre » avec le nouveau motif de camouflage

Ottawa, Ontario — L’idée de ce qu’allait devenir le dessin de camouflage canadien (DCamC) a germé au Danemark.

Date de modification :