Bâtir un pont vers une nouvelle année

Galerie d'images

Article / Le 14 février 2017

Par le Maj Leah Byrne, 39 RGC

Après avoir mis les dernières assiettes dans le lave-vaisselle après le repas de Noël, des sapeurs de partout au Canada, venant d’aussi loin que Terre-neuve, sont montés à bord de leurs autos, ont pris l’avion ou l’autobus pour se rendre en Colombie-Britannique afin de participer à un entraînement de génie de combat, l’exercice PALADIN RESPONSE, au Centre de formation de la région Pacifique, à Chilliwack.

L’exercice a rassemblé 190 ingénieurs militaires et membres du personnel de soutien, y compris des techniciens médicaux des 11e et 12e Ambulance de campagne. Les ingénieurs ont eu l’occasion de mettre en pratique leurs compétences et, pour 27 pour cent d’entre eux, c’était leur premier contact avec trois types de ponts. Tout au long de l’exercice, qui se déroulait du 26 au 31 décembre, les militaires visitaient tour à tour trois sites où ils devaient installer et démonter un pont Acrow, un pont moyen à poutres et un radeau moyen.

Le 29 décembre, les troupes ont reçu la visite du brigadier-général Simon Hetherington, commandant de la 3Division du Canada, et de l’adjudant-chef Stevens, sergent-major de la 3e Division du Canada. Cette visite a été marquée par la remise de la Médaille du sacrifice par le commandant au caporal-chef Jonathan Cumming pour ses états de service en 2009, lors de l’opération ATHENA, avec la compagnie Delta du 1er Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry.

Le colonel Dave Awalt, commandant du 39e Groupe-brigade du Canada (39 GBC), ainsi que l’adjudant-chef Sean Parker, sergent-major du 39 GBC, ont également observé les sapeurs exécuter leur travail avec enthousiasme, malgré la pluie et la boue.

L’exercice s’est terminé par une compétition plein d’entrain entre les trois sections. L’épreuve visait à déterminer quelle section pouvait installer le plus rapidement un pont moyen à tige simple. On a ainsi fait la preuve d’un fossé de 26 pieds peut-être traversé par des véhicules en 15 minutes et 14 secondes.

Bien qu’être loin de sa famille durant les Fêtes soit difficile, les réservistes étaient grandement motivés à participer à cet exercice dirigé par le 39e Régiment de génie de combat. Cette motivation, ils la tirent de l’entraînement qu’ils reçoivent sur leurs tâches de génie liées à la mobilité (ou aux opérations nationales). Voilà une belle façon de dire adieu à 2016.

Date de modification :