Instruction en collaboration : exercice PHANTOM RAM 2017

Galerie d'images

Article / Le 27 février 2017 / Numéro de projet : w-ar-17-ex-phantom-ram

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par Captain Brian Kominar, 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada

Edmonton (Alberta) - Un groupe participera éventuellement à un déploiement en Lettonie en tant que groupement tactique de présence avancée renforcée de l’OTAN et un autre groupe dirigera une brigade lors d’un exercice complexe de la coalition multinationale à la base interarmées Lewis McChord, à Washington; tâches et objectifs différents, mais est-il possible de se préparer pour ces deux missions dans un seul environnement d’instruction?

La réponse est oui, grâce à l’exercice PHANTOM RAM 2017 (Ex PR 2017). L’Ex PR 2017 est un exercice assisté par ordinateur (CAX) à deux objectifs pendant lequel environ 150 membres du Quartier général du groupement tactique du 1er Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (QG GT 1 PPCLI) et du Quartier général du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada (QG 1 GBMC) se sont entraînés à la Base de soutien de la 3e Division du Canada Edmonton, du 6 au 10 février, 2017.

« L’exercice PHANTOM RAM nous a permis de faire progresser parallèlement les préparatifs du QG GT 1 PPCLI avant son déploiement éventuel en Lettonie, ainsi que du personnel de la brigade qui se rendra aux États-Unis pour participer à l’exercice SPECTRAL RAM », a affirmé le colonel Bill Fletcher, commandant du 1 GBMC. « Nous avons atteint de nombreux objectifs d’entraînement et soumis à des essais de contrainte des processus et fonctions tout au long de la semaine. Par conséquent, les deux éléments sont maintenant mieux préparés pour relever les défis opérationnels futurs. »

Les deux groupes ont pris part à un déploiement fictif comme membres de la Force opérationnelle interarmées Atropia, dans le cadre d’une opération approuvée par les Nations Unies visant à combattre les forces ennemies de l’Ariana dans un environnement réaliste. Le CAX a été conçu pour mettre à l’essai des fonctions, des processus et des systèmes précis dans un environnement d’interopérabilité. Plus précisément, l’exercice a évalué la capacité d’exécuter un processus de planification opérationnelle, d’établir et de rationaliser les compétences et les tâches, de préparer et de communiquer des ordres, tout en assurant une position défensive.

« L’exercice nous a permis de nous réunir pour jeter les bases d’une équipe qui travaillera en étroite collaboration au cours de la prochaine année », a expliqué le lieutenant‑colonel Wade Rutland, commandant du 1 PPCLI. « Il est important de peaufiner nos propres compétences et exercices avant de collaborer avec nos partenaires multinationaux dans un environnement complexe de l’OTAN. »

L’exercice s’est conclu par un scénario tactique qui a démontré les capacités du QG GT 1 PPCLI et du QG 1 GBMC de mener efficacement leurs activités tout en luttant contre les tactiques ennemies. Ces capacités sont essentielles à la réussite future de leurs tâches, objectifs et opérations.

Date de modification :