Le 1er Régiment du génie de combat aide à construire une maison avec Habitat pour l’humanité

Article / Le 9 février 2017

Par : Breanne Brezinski, Affaires publiques de la 3 Div CA  

Le mois dernier, des membres du 12e Escadron du 1er Régiment du génie de combat (1 RGC) ont troqué leur uniforme DCamC pour des ceinturons utilitaires et des casques de protection lorsqu’ils ont fait du bénévolat avec Habitat pour l’humanité.  

Le 20 janvier, des membres de la Troupe 4 se sont rendus au chantier de construction à Fort Saskatchewan, en Alberta, où ils ont été chargés d’installer les murs du garage.

Le lieutenant Adrian McNeely, commandant de la Troupe 4, a expliqué que sa troupe s’est portée volontaire avec Habitat afin de redonner à la collectivité et de recevoir une formation pratique sur des outils.

Habitat pour l’humanité est un organisme à but non lucratif qui donne l’occasion à des familles qui vivent d’un chèque de paye à l’autre d’être propriétaire d’une maison.

« En fin de compte, nous sommes un organisme à but non lucratif qui aide des gens et des familles », a affirmé Alfred Nikolai, PDG d’Habitat pour l’humanité – Edmonton.

« Les familles que nous aidons sont des familles qui ont du mal à payer leurs factures sur une base mensuelle », a dit Nikolai. « Ce sont des familles qui travaillent fort et qui veulent bâtir un avenir meilleur pour leurs enfants en étant propriétaire de leur maison. » 

Le chantier de construction fait partie d’un projet qui aidera 16 familles qui le méritent à Fort Saskatchewan.

« Ces 16 maisons à Fort Saskatchewan vont faire une réelle différence, évidemment pour les 16 familles, mais également pour la ville de Fort Saskatchewan », a affirmé Nikolai.

Le sapeur Mark Landie a profité du temps dehors tout en aidant la collectivité.

« Nous avons beaucoup de plaisir. Je crois qu’il s’agit d’une bonne formation pour les militaires. Ils ont l’occasion d’acquérir de nouvelles connaissances tout en redonnant à la collectivité », a expliqué le Lt McNeely.

Nikolai a affirmé que ce n’est pas la première fois que l’organisme collabore avec les Forces armées canadiennes et ce ne sera pas la dernière.

« Nous sommes reconnaissants de leur travail »,  a affirmé Nikolai. « Les bénévoles sont issus de tous les milieux, mais lorsqu’ils viennent des Forces armées canadiennes, ils arrivent avec une formation, font preuve de discipline et ont un sens de l’humour.  » 

Date de modification :